A quoi servent les impôts ?

31. janvier 2020

Vous vous demandez comment est redistribué l'argent récolté par vos impôts ? Découvrez la répartition du budget de l'État et ses nouveautés.

Un outil citoyen et politique #madeinBercy

Chaque année, on constate diverses mesures visant à modifier les impôts, les réduire, les augmenter, parfois en supprimer ou en créer. Cet outil de collecte #madeinBercy est hautement politique et très médiatisé. On le voit directement dans le “Projet de Loi de Finances 2020”, un document très complet qui débute par une affirmation loin d’être neutre : “Le projet de loi de finances pour 2020 consacre l’acte 2 du quinquennat, dont il traduit les ambitions politiques : baisser massivement les impôts et préparer l’avenir.”

Si le concept même de l’impôt est rarement remis en question en France, sa collecte et sa distribution font couler beaucoup d’encre. L’impôt touche les Français au coeur de leur foyer, de leur quotidien, et de leur identité citoyenne.

Quelle que soit son orientation politique, personne n’aime payer ses impôts ! Il est naturel lorsque l’addition fiscale est salée de se demander comment la réduire, peut-être en déclarant des frais professionnels ou autres crédits d’impôts ?

La devinette : qui a dit “Sans augmenter l’impôt des Français, la mise en place du prélèvement à la source a permis à l’État de récupérer 2 milliards d’euros.” ? : la réponse à la fin de l’article

“ Aidez-nous à sauver notre soeur” : Le contre-exemple des américains qui font des collectes d’argent sur les réseaux sociaux pour payer leurs frais médicaux

Seulement, sans les impôts, pas de routes, d’hôpitaux ou d’école publiques possibles ! En effet les pays qui collectent moins d’impôts que la France, par exemple les Etats-Unis, ont eux aussi des routes, un système de santé et d’éducation, mais ils sont souvent privés.

Cela veut dire que tout le monde n’y a pas accès, et en toute logique, cela exclut donc des personnes. On parle souvent d’un “système à deux vitesses” : les plus privilégiés peuvent dépenser leur argent et bénéficier de la meilleure éducation, de soins adaptés, etc, et les moins privilégiés ne peuvent soit pas du tout y accéder, soit à un service médiocre.

Le saviez-vous ? En France, le traitement d’un cancer par immunothérapie coûte environ 80000€ à l’Etat par an et par patient. 96% des français sous-estiment ce chiffre ! (Selon une étude réalisée pour l’Institut Curie)

Une différence importante entre pays

Ainsi, aux Etats-Unis, l’absence de sécurité sociale fait que beaucoup de personnes qui ont de longues maladies se retrouvent à devoir faire des collectes d’argent via des sites dédiés.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous voyez passer parfois sur les réseaux sociaux des photos d’enfants ou de personnes en grande difficulté, demandant de l’aide pour se faire soigner ? Cela n’arrive pas en France car nous avons actuellement et ce depuis 1945, un système de sécurité sociale.

La collecte effectuée par nos amis américains – et qui peut ne pas aboutir, et donc priver une personne de soins – est effectuée en France… par l’état Français, à travers vos impôts, dans le cadre d’une solidarité ordonnée. Ainsi, le budget “Santé” représente en moyenne 15% des dépenses du gouvernement français.

Cet exemple permet de comprendre sur le fond comment la solidarité et la centralisation via les impôts impactent les individus et les sociétés.

La redistribution : les chiffres à retenir

Vous l’aurez compris, si l’Etat engrange, c’est dans l’optique ensuite de redistribuer. Les principaux postes de dépenses étaient répartis comme suit en 2017, selon l’INSEE.

  • Protection sociale : 43,1%
  • Santé : 14,2%
  • Services publics généraux : 10,6%
  • Affaires économiques : 10,5%
  • Enseignement : 9,6%
  • Autres : 8,9%
  • Défense : 3,2%

Le saviez-vous ? Une année au collège coûte en moyenne 8710 € par enfant ! L’état y participe à hauteur de 7909 €

Dans l’actu : la réforme des retraites

La réforme des retraites fait partie du budget “protection sociale”. Elle vise à créer un système universel de retraite, par rapport aux 42 systèmes différents qui existent actuellement en France.

Ces 42 systèmes différents ont des spécificités auxquelles des corps de métier comme les enseignants ou les avocats sont habitués et sur lesquelles ils ne souhaitent pas forcément revenir, dans la mesure où ils considèrent que c’est pour eux un “nivellement vers le bas”. Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, explique les choses différemment en conseil des ministres et expose les avantages de la réforme :

  • Une pension minimale de retraite d’au moins 85% du SMIC net pour une carrière complète
  • L’harmonisation les dispositifs de solidarité, qui met ainsi fin aux inégalités, par exemple en matière de droits familiaux avec la mise en place d’un dispositif unique de majoration en points de 5 % accordée par enfant, dès le premier enfant
  • L’indexation des points acquis sur les salaires et non sur l’inflation ;
  • La fin des régimes spéciaux et la prise en compte de la pénibilité et des spécificités de certaines professions, car le système universel n’est pas un système unique
  • L’harmonisation des régimes de réversion
  • Si vous ne vous sentez pas concerné par tous ces débats autour de la dépense publique et que vous en avez marre de payer vos impôts, vous pouvez toujours aller vivre aux îles Cayman ou aux Bahamas !

    Vous ne payerez pas d’impôts mais devrez seulement vous acquitter d’un ticket d’entrée de minimum 250 000 US$, soit 227 000€. Sinon, il y a toujours Taxfix pour faire votre déclaration d’impôts de façon optimale et simple.

    Réponse à la devinette plus haut : il s’agissait de Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics ! Et oui, sans augmenter l’impôt, l’état a collecté plus en 2019. Pourquoi ? Car certaines personnes, avant le prélèvement à la source ne déclaraient pas leurs impôts, et – c’est le Ministre qui l’a dit lui-même – dans certains cas c’est à cause d’une “phobie administrative” !

    Si c’est votre cas, ne passez pas à côté d’un potentiel remboursement des impôts. Vous pouvez utiliser Taxfix pour vous faciliter la vie et remplir votre déclaration.

    Pour en savoir plus sur les nouveautés fiscales :