Chargement en cours

Marina
21. septembre 2020
Comment déclarer ses intérêts et autres produits de placement à revenu fixe

Comment déclarer ses intérêts et autres produits de placement à revenu fixe

Vous voulez déclarer vos Intérêts et autres produits de placement à revenu fixe mais vous n'êtes pas certain(e)s comment fonctionne l'imposition des produits financiers ? On vous explique !

Les produits de placement à revenu fixe les plus connus sont les intérêts qui proviennent de l’épargne.

Les intérêts (ou autres produits) sont fixes : le pourcentage de rémunération est fixé à l’avance.

Par exemple, pour le livret A, ce taux est de 0,5 %. Il ne varie pas en fonction de l’argent que vous placez.

  • Les revenus imposables sont généralement issus d’une assurance vie, de comptes-titres tels que les PEA, des PEL (Plan Epargne Logement) ainsi que de CEL (Compte Epargne Logement).
  • Dans la ligne “ intérêts et autres produits de placement à revenu fixe ” de votre avis d’impôt, c’est le montant total des revenus de ce type perçus par le foyer que vous voyez.
  • Ils se différencient des revenus provenant de placements à revenu variable ; eux sont aléatoires d’une année sur l’autre et dépendent par exemple du succès d’une société : les plus connus sont les dividendes. Ils peuvent aussi être appelés “ distributions ”.

    Certains produits de placement à revenus fixes sont non imposables : ils n’ont pas à être reportés dans votre déclaration

    • Livret A
    • Livret d’épargne populaire (LEP)
    • Livret de développement durable et solidaire (LDDS)
    • Compte d’épargne-logement ouvert avant le 1.1.2018
    • Plan d’épargne-logement ouvert avant le 1.1.2018, de moins de 12 ans
    • Livret d’épargne entreprise (LEE) ouvert avant le 1.1.2014
    • Livret jeune
    • PEP

    S’agissant de leur report dans la déclaration, les intérêts ont été indiqués dans les cases suivants selon leur nature :

  • 2TR : Intérêts et autres produits de placement à revenu fixe
  • 2TT : Intérêts des prêts participatifs et des minibons
  • 2TQ : Intérêts imposables des obligations remboursables en actions détenues dans le PEA-PME
  • Dans la très grande majorité des cas, ces revenus ont d’ailleurs été pré-remplis dans votre déclaration. Mais attention, vous demeurez responsable de les vérifier. De plus, la banque ou l’organisme financier en charge de vos placements doit vous communiquer un récapitulatif des revenus de l’année. Ce récapitulatif fait également figurer les cases dans lesquelles vous devrez indiquer vos reports.

    S’agissant de leur imposition, depuis le 1er janvier 2018, vous avez le choix entre l’application d’un taux fixe (PFU) ou l’option pour l’imposition au barème progressif selon votre taux d’imposition (seul choix existant auparavant).

    Le choix que vous faites s’applique à l’ensemble de vos revenus de capitaux mobiliers et gains de cession. Vous ne pouvez pas choisir l’un ou l’autre des régimes d’imposition en fonction du gain.

    Le PFU

    Le prélèvement forfaitaire unique de 30%, dit PFU, se compose :

    • D’un taux forfaitaire d'impôt sur le revenu de 12,8 %
    • De prélèvements sociaux au taux global de 17,2 %

    Le PFU vous a été appliqué par défaut si vous n’avez pas fait de demande contraire à votre banque ou coché la case 2OP sur votre déclaration des revenus.

    Le barème progressif

    Si vous optez pour le barème progressif, vous serez imposé :

    • Au même taux que vos autres revenus (salaires, pensions, revenus fonciers)
    • Aux prélèvement sociaux à hauteur de 17,2%

    Pour opter pour le barème progressif l’an prochain, cochez la case 2OP qui se trouve au milieu du formulaire « revenus des valeurs et capitaux mobiliers » sur lequel se trouvent vos revenus de capitaux mobiliers.

    Si vous êtes non imposable ou si votre taux marginal d’imposition est de 11 %, l’option pour le barème progressif sera généralement plus intéressante. En plus, vous pourrez déduire 6,8 % de la CSG payée cette année, sur la déclaration de l’an prochain !

    Pour tout savoir sur la déclaration et l’imposition des revenus d’épargne et d’investissement, consultez cet article.