Chargement en cours

Marina
4. septembre 2020

Covid-19 : mes impôts vont-ils augmenter ?

Face à une crise économique, un gouvernement a plusieurs choix à faire pour remonter la pente. Il peut augmenter les impôts, miser sur la croissance… Beaucoup d’économistes ont planché sur “ la meilleure solution face à un pays en crise ” , pourtant la décision sur un plan politique n’est pas toujours évidente à prendre.

Pour vous en tant que citoyen qui payez vos impôts, quels impacts sur votre porte-monnaie ? Faut-il s’attendre à une augmentation des impôts pour palier au déficit de l’état ? Faisons un point rapide sur la situation à date.

Un déficit attendu à 9,9 % du PIB en 2020

Rappelons qu’en tant que membre de l’Union Européenne, la France s’engage en théorie à ne pas passer dépasser les 3 %. La France n’avait pas atteint une telle dette depuis la seconde guerre mondiale. Heureusement, au 20 mars 2020, la Commission Européenne a permis aux états membres de déroger à la règle pendant la crise.

Les états peuvent exceptionnellement bénéficier d’une clause spéciale de flexibilité dans le “ Pacte de Stabilité et de Croissance ”. Pour en savoir plus sur cette décision, rendez-vous directement sur le site de la Commission Européenne.

110 milliards d’euros pour le plan d'urgence face à la crise du Covid-19

Nous avons mis à votre disposition plusieurs articles évoquant les aides mises en place par l’état pour faire face à la crise économique, conséquence de la pandémie.

  • Je suis au chômage partiel à cause du Covid-19
  • Les aides sociales et fiscales de l’Etat pour les entreprises en difficulté
  • Au total, le 15 avril 2020, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, ont annoncé que la totalité du plan d’urgence mis en place pour aider les entreprises, soutenir les structures santé etc. s’élevait à 110 milliards d’euros.

    C’est plus du double de ce qui avait été initialement prévu le 22 mars 2020, à savoir 45 milliards d’euros.

    L’augmentation des impôts : pas le choix du gouvernement

    Le 15 avril 2020, Gérald Darmanin a annoncé qu’il n’y aurait pas d’augmentation des impôts pour pallier la dette. Si c’est vraiment le cas, quelles sont les autres options du gouvernement ?

    L’espoir d’une forte croissance

    Jean-Pierre Robin, rédacteur en chef économie à Le Figaro, pense que la dette sera trop grande pour ne tabler que sur la croissance, et que c’est une vision trop optimiste de la réalité. Ce n’est pas le seul spécialiste à faire part de ses doutes sur cette stratégie.

    Historiquement, en France, on passe souvent par l’augmentation des impôts pour sortir de la crise. Ce fût entre autres le cas suite à la crise de 2008.

    Une hausse d’impôts possible à partir de 2022

    Les experts pensent en majorité que nous serons toujours en crise en 2021. Aussi, selon François Ecalle, président de l’association FIPECO (Finances Publiques et Economie) une hausse d’impôts ne pourrait s’envisager qu’à partir de 2022, lorsque l’activité aura bien redémarré. Cependant, 2022 sera aussi l’année des élections présidentielles en France : il est peu probable qu’une augmentation des impôts ait lieu à ce moment-là.

    En conclusion :

  • Oui la France creuse son déficit, mais il existe d’autres alternatives que la hausse des impôts pour y pallier.
  • D’autre part, s’il devait y avoir une hausse des impôts, elle ne devrait probablement pas avoir lieu avant 2023.
  • Déclarer vos revenus avec Taxfix est la solution la plus avantageuse !