Dons et défiscalisation : toutes les réductions d’impôts

29. janvier 2020

La possibilité de bénéficier de réductions d’impôts est un avantage apprécié pour les donneurs. Découvrez tous les avantages fiscaux disponibles pour vos dons.

Quand donner peut vous faire économiser

Si vous décidez d’effectuer un don, vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt. Il existe plusieurs types de dons:

  • Dons d’argent
  • Dons de cotisations
  • Dons de revenus
  • Dons par SMS
  • Frais engagés dans le cadre d’une activité bénévole

La seule condition à respecter est de n’obtenir aucune contrepartie ou avantage suite à ce don. Ce dernier doit être totalement désintéressé et effectué au profit d’associations, de fondations, d’œuvres, de fonds de dotations ou d’organismes qu’ils soient publics ou privés.

66% à 75%, des taux de réduction d’impôts différents en fonction des causes soutenues
  • Les dons qui donnent droit à 66% de réduction d’impôts
  • Tous les dons pour un organisme d’interet general ou reconnu d’utilité publique.
  • La réduction d’impôt est de 66 % du montant des dons.
  • La réduction s’applique dans la limite de 20 % du revenu imposable.
    • Les dons qui donnent droit à 75% de réduction d’impôts
  • Dons pour un organisme d’aide aux personnes en difficulté, fournissant gratuitement des repas, des soins ou aide au logement
  • La réduction d’impôt est de 75% , jusqu’à 537 €.
  • Attention! Si le total de vos dons est supérieur à 537 euros, ce qui dépasse ce montant ouvre droit à une réduction d’impôt de 66%.

    Exemple :
    Un don de 60€ ouvre ainsi droit à une réduction d’impôt de 39.60€
    Un don de 110€ à une réduction de 72.60€ à un taux de 75%.

    Quelques associations ou organisations dont les dons permettent de recevoir 75% de réduction d'impôts :

    • Les Restos du Coeur
    • La Fondation Abbé Pierre
    • L’Armée du Salut
    • Le Secours Populaire
    • La Fondation de France
    • Le Réseau Entreprendre
    • Initiative France

    Que dois-je faire si le montant de mes dons dépasse la limite de 20 % de mon revenu imposable

    Dans ce cas la, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

    Assurez vous de conserver un reçu ou un justificatif du don. Vous n’avez pas à l’envoyer mais devez pouvoir être en mesure de le présenter en cas de demande de l’administration.

    Qui est le donateur français ?

    Une enquête de France générosités (avril 2019) a permis de dresser le profil type du donateur français ainsi que les causes auxquelles il est sensible.

    On remarque que les femmes prédominent (53%). Les seniors seraient également plus généreux puisque 51% des sondés se déclarant donateurs ont plus de 50 ans. A l’inverse, 8% des donateurs ont entre 15 et 24 ans.

    Côté formation, ce seraient les personnes diplômées du supérieur les plus sensibles à l’acte de don (28% d’entre eux disposent d’un Bac +3). Enfin, la religion est également un facteur favorisant le don : 62% des donateurs déclarent une pratique religieuse.

    De fortes disparités existent par ailleurs entre les régions : on donne presque deux fois plus à l’est qu’à l’ouest. La région Île-de-France, qui concentre une population plus aisée, est sans surprise la plus généreuse avec 324€ de dons en moyenne par an.

    L’approche des fêtes semble favoriser la générosité. En effet, en 2018, 41% des montants des dons ont été réalisés sur les mois d’octobre, novembre et décembre.

    Les causes les plus soutenues

    L’aide et la protection de l’enfance est en tête du classement, une cause jugée prioritaire pour 34% des sondés en 2019 (contre 33% en 2018). La lutte contre l’exclusion et la pauvreté arrive en seconde position, suivie de près par le soutien à la recherche médicale.

    La protection de l’environnement progresse assez rapidement dans cette hiérarchie. Classée 10ème l’an passé, elle est désormais au 6ème rang des causes jugées prioritaires dans l’Hexagone.

    Le cas particulier des dons relatifs à la cathédrale Notre-Dame de Paris

    Bien que la protection du patrimoine est une cause qui séduisait moins les donateurs ces dernières années, les images de la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes a suscité l’émoi aussi bien en France qu’à l’international.

    Ce drame a ravivé l’intérêt pour le patrimoine historique français et bon nombre de foyers, en plus des grandes entreprises (L’Oréal, Total, AXA…), ont souhaité faire un don pour amorcer sa reconstruction. L’Etat a mis en place un dispositif de réduction fiscale exceptionnel pour inciter au don:

    • Dons de moins de 1000 euros: 75% de réductions d'impôts
    • Dons de plus de 1000 euros: 66% de réductions dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer fiscal

    Pour en savoir plus, découvrez notre Guide Impôts 2020