Chargement en cours

Marina
4. septembre 2020

Je n’ai jamais déclaré mes impôts

Jusqu'ici, la première déclaration des jeunes adultes bénéficiait d’une année de décalage avant le paiement de leurs impôts. Depuis la mise en place de la retenue à la source le 1er janvier 2019, tous les Français doivent payer leur impôt sur le revenu chaque mois, y compris les jeunes diplômés qui entrent dans la vie active et qui n'ont jamais déposé de déclaration. Quel taux d'imposition appliquer si l'administration n'a aucune information sur leur situation ?

Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?

L’année 2019 a marqué un tournant pour le système fiscal français. Désormais, avec le prélèvement à la source, le décalage d’un an, c’est terminé ! En effet, déjà utilisée dans bon nombre de pays, la retenue à la source permet de payer l’impôt au moment où l’on perçoit un revenu, et non plus l’année qui suit, comme c’était le cas jusqu’en 2018.

Différentes situations se présentent :

  • Pour les salariés, l'impôt est prélevé par l'employeur
  • Pour les retraités, il est prélevé par les caisses de retraite
  • Pour tous les autres revenus, l'administration fiscale met en place des prélèvements sur les comptes bancaires des contribuables

Prélèvement à la source : quel taux appliquer pour les jeunes actifs ?

Ce système de collecte de l’impôt sur le revenu fonctionne grâce à un système de taux, calculé automatiquement par le fisc. Pour les personnes entrant dans la vie active et n’ayant jamais fait de déclaration, c’est légèrement plus complexe. L’administration fiscale n’a en effet pas la possibilité de calculer un taux personnalisé de prélèvement à la source.

C’est donc un taux non personnalisé, également appelé taux neutre, qui est appliqué. Ce taux varie en fonction des revenus que vous verse votre employeur selon le barème établi par la loi.

Barème du taux neutre

Base mensuelle de prélèvement Taux proportionnels pour 2020
Inférieure à 1 418 € 0 %
Supérieure ou égale à 1 418 € et inférieure à 1 472 € 0.5 %
Supérieure ou égale à 1 472 € et inférieure à 1 567 €1.3 %
Supérieure ou égale à 1 567 € et inférieure à 1 673 €2.1 %
Supérieure ou égale à 1 673 € et inférieure à 1 787 €2.9 %
Supérieure ou égale à 1 787 € et inférieure à 1 883 €3.5 %
Supérieure ou égale à 1 883 € et inférieure à 2 008 €4.1 %
Supérieure ou égale à 2 008 € et inférieure à 2 376 €5.3 %
Supérieure ou égale à 2 376 € et inférieure à 2 720 €7.5 %
Supérieure ou égale à 2 720 € et inférieure à 3 098 €9.9 %
Supérieure ou égale à 3 098 € et inférieure à 3 487 €11.9 %
Supérieure ou égale à 3 487 € et inférieure à 4 069 €13.8 %
Supérieure ou égale à 4 069 € et inférieure à 4 878 €15.8 %

Et si le taux ne correspond pas à ma situation ?

Le taux neutre correspond à celui qui serait appliqué à un célibataire sans enfant percevant le même salaire, ce qui, fiscalement parlant, est souvent le cas des nouveaux actifs.

Si le jeune contribuable considère que ce taux non personnalisé est trop élevé par rapport à sa situation réelle, il peut tout à fait demander la modification de ce taux en contactant le fisc.

Le taux neutre pour plus de confidentialité

Le recours au taux neutre peut également être une option pour celles et ceux qui ne souhaitent pas communiquer leur taux d’imposition à leur employeur. Le but étant que la transmission du taux n’interfère pas dans les relations entre un salarié et son employeur, autrement dit pour éviter que le patron n’utilise l’argument du taux pour ne pas accorder d’augmentation de salaire.

1 % des salariés payant l’impôt sur le revenu ont fait ce choix en 2019, refusant dès lors que l’administration fiscale transmettre leur taux personnalisé à leur employeur. Charge ensuite à eux de régler la différence, chaque mois, sur le site des impôts.

Retenue à la source chez les jeunes diplômés : quelques exemples

Pour les jeunes disposant d’un faible salaire de départ et n’étant par conséquent, pas imposables, la réforme n’a pas de conséquences néfastes. En effet, le taux neutre ne s’applique qu’à partir de 1 368 € de salaire mensuel net fiscal.

Exemple pratique de prélèvement du taux neutre

  • Mon salaire brut (celui qui est écrit sur mon contrat de travail et en haut de mon bulletin de salaire) est de 2500 €.
  • Sur ce salaire brut, on déduit d’abord les charges sociales. Elles sont en général autour de 20 %, soit pour un salaire de 2500 €, 500 euros.
  • Le salaire sur lequel je suis imposée, le “net fiscal” est le salaire après abattement des charges sociales, sinon ça reviendrait à imposer un montant que vous avez payé.
  • 2000 € sont imposables. Vous trouverez ce montant généralement en bas de votre bulletin de salaire, à côté du montant de prélèvement à la source.
  • Dans notre exemple, pour 2000 € nets, nous sommes dans la tranche à 6 %. L’impôt est donc de 120 € par mois.