Chargement en cours

Thomas Petit
22. mars 2021

Tout savoir sur les frais réels

L’administration fiscale prévoit un abattement de 10 % sur le revenu imposable censé couvrir les dépenses imputées à l’activité professionnelle. Cependant, si vous estimez que ces 10 % ne sont pas suffisants, vous pouvez décider de vous passer de cet abattement en déclarant vos frais réels. Optimiser ces frais permet de diminuer son revenu imposable et donc son impôt. On vous dit tout sur les frais réels dans cet article !

Qu’est-ce que la déduction forfaitaire ?

Le calcul de l’impôt prend compte les dépenses professionnelles de chaque salarié. Ainsi, lorsque vous déclarez vos revenus à l’administration fiscale, une déduction forfaitaire de 10% est appliquée. Ainsi, pour 30 000 € déclarés, 3 000 € sont automatiquement déduits. Ce qui signifie que votre impôt sera calculé sur la base de 27 000 €.

Cette déduction correspond aux dépenses estimées dans le cadre de votre travail. Ce mode de calcul s’applique à chaque déclarant et non pour les foyers fiscaux. Ainsi, dans un couple, une personne peut choisir de déclarer ses frais réels, et l’autre privilégier la déduction forfaitaire de 10 %.

Les frais de transport

Ce sont les frais induits par les trajets effectués entre le domicile et le lieu de travail. Ils sont déductibles sans limite pour les employés habitant à moins de 40 km du lieu de travail (80 km aller-retour par jour). Si vous habitez à plus de 40 km, la prise en compte du kilométrage se fera dans la limite de 40 km si vous ne pouvez pas justifier de l’impossibilité d’habiter plus près. Dans le cas où vous alternez entre la voiture et les transports en commun, vous devez ajouter le montant des indemnités pour frais professionnels au montant de la rémunération imposable. En d’autres termes : vous ajoutez à votre salaire imposable le remboursement versé par votre employeur et déduisez le montant de l’abonnement payé au titre des frais réels.

Les frais de repas

  • Vous disposez d’une cantine sur votre lieu de travail

Vous devez calculer la différence entre le prix payé à la cantine et le prix estimé d’un repas pris à domicile (4,90 €). Le calcul sera donc : la somme du prix de tous les repas effectués à la cantine en 2020 moins (le nombre de repas pris multiplié par 4,90).
Si vous déjeunez à l’extérieur alors que vous avez une cantine à disposition, la différence entre le prix payé à l’extérieur et le prix du repas pris à la cantine n’est pas prise en considération.

  • Vous ne disposez pas de cantine sur votre lieu de travail

Vous devez effectuer le calcul suivant : la somme des notes de restaurant de l’année 2020 moins (le nombre de repas pris à l’extérieur multiplié par 4,90).

Pour tous les frais déductibles, pensez bien à garder tous les justificatifs. Vous devez les conserver pendant 3 ans afin de les présenter en cas de contrôle.

Les autres frais réels

Les frais de mission, double résidence et déménagement

Si dans le cadre de votre travail, vous êtes amenés à vous déplacer et dormir dans un établissement, vous pouvez déduire ces frais de vos revenus imposables à condition qu’ils n’aient pas déjà été remboursés par votre employeur.

Les employés contraints d’acquérir une deuxième résidence pour des raisons professionnelles peuvent bénéficier de déductions sur les frais liés au logement (taxe d’habitation, assurance…), mais également les frais de transport (1 déplacement aller-retour par semaine pour rejoindre le domicile principal en train ou voiture). Pour les déplacements en avion, la déduction est valable sous certaines conditions.

Comme pour les frais de seconde résidence, les frais de déménagement peuvent être déductibles en cas de raison professionnelle. Les frais de transport des personnes ainsi que le coût du déménagement en lui-même sont pris en compte dans ces frais.

Travail à domicile

Si votre employeur ne peut pas vous assurer de travailler dans un bureau et que vous devez ainsi opter pour le télétravail par la force des choses, un certain nombre de frais sont soustraits. En fonction de la surface occupée par votre espace de travail, les charges suivantes peuvent être déduites :

  • Loyer et impôts locaux
  • Entretien, amélioration ou réparation
  • Charges de copropriété
  • Chauffage, assurance, abonnements (électricité, internet…)
  • La réduction se fait au prorata. Si la surface occupée pour le travail correspond à 10 % de l’espace total de votre habitation, vous pourrez ainsi déduire 10 % sur les charges précitées.

    Les personnes bénéficiant de ces déductions doivent justifier de n’avoir d’autre choix que le télétravail. Cependant, certains métiers qui nécessitent un espace de travail à domicile peuvent en profiter d’office. Ces professions sont :

  • Professions artistiques (musiciens…)
  • Professions liées à la recherche (journalistes, enseignants)
  • Professions liées à la gestion ou création (bureautique ou fabrication à domicile)
  • Professions nécessitant un local de stockage (VRP, vente)
  • Les frais de fourniture

    Si dans le cadre de votre activité professionnelle en télétravail, vous avez acheté une chaise, un bureau, une lampe ou du matériel informatique (logiciel, abonnement) ou non (stylos, cartouches d’encre, papier) nécessaire à votre activité professionnelle, vous pouvez également déduire ces frais sur vos revenus imposables.

    Les frais de vêtements, stage et formation

    Les professions qui nécessitent l’achat et l’entretien de vêtements spécifiques à leur travail bénéficient de déductions. On peut citer par exemple les bleus de travail et chaussures de sécurité des ouvriers, les vêtements de danse, ou encore les combinaisons de moniteurs de ski.

    Si vous effectuez un stage ou une formation dans le but d’améliorer votre situation professionnelle, vous pouvez déduire ces frais de vos revenus imposables. Il vous faudra cependant être en mesure de prouver que ces frais entrent bien dans le cadre d’une reconversion ou d’une amélioration de votre statut professionnel. Les frais de documentation sont pris en compte de la même façon : ils doivent être en lien avec votre activité professionnelle. Les personnes sans emploi bénéficient des mêmes droits. En effet, ils peuvent déduire les frais engagés dans leur recherche d’emploi.

    Tous ces frais réels décrits dans cet article sont déductibles à condition qu’ils soient justifiés et n’aient pas déjà été remboursés par l’employeur.